Droitpublic.net

 


CPE : mise en oeuvre du 49.3 de la Constitution ?      
dimanche 5 février 2006

 

Tous les syndicats (sauf la CFE-CGC), les organisations lycéenne et étudiantes UNL, UNEF et Confédération étudiante ont appelé à des manifestations mardi dans toute la France. Seul le syndicat SUD a appelé à la grève le même jour.

Ils dénoncent le CPE, nouveau contrat de travail destiné aux jeunes dans les entreprises de plus de 20 salariés.

Le CPE est assorti d’une période de deux ans au cours de laquelle l’employeur pourra licencier son salarié sans avoir à justifier sa décision. Les opposants du dispositif estiment ainsi qu’il va "institutionnaliser la précarité".

De son côté, le premier ministre, Dominique de Villepin, s’est impliqué personnellement dans ce dossier. Il a multiplié ces derniers jours les interventions médiatiques pour défendre son contrat "anti-précarité". Il dit vouloir "écouter et engager le dialogue" avec les opposants. Tout en excluant un retrait. "C’est le projet le plus social pour les jeunes qui ait jamais été" créé, a-t-il insisté dimanche "L’ensemble des sondages montrent que l’immense la majorité des Français comprennent le sens et soutiennent le CPE", a-t-il déclaré.

A l’Assemblée, l’opposition PS-PC-Verts, soutenue par les centristes de l’UDF, a mené la semaine dernière avec succès une guerre de procédure pour retarder l’examen du CPE jusqu’à la journée de mardi. Le gouvernement et l’UMP semblent s’être résignés à jouer le jeu, tablant sur une faible mobilisation de la rue. L’obstruction pratiquée par la gauche pourrait contraindre le gouvernement à recourir à l’article 49.3 de la Constitution. Celui-ci permet l’adoption, sans débat ni vote, d’un projet de loi avec un engagement de responsabilité du gouvernement



Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire