48 % des français pour la tenue d’élections générales      
mardi 31 mai 2005

 

Près de la moitié des Français (48 %) souhaitent l’organisation rapide d’élections législatives, après la victoire du non au référendum sur la Constitution, selon un sondage Louis Harris-Libération-Itélé. Seulement 46 % y sont opposés.

55 % des personnes interrogées estiment qu’après ce résultat, le président Jacques Chirac est "durablement discrédité" contre 37 % (8 % sans opinion). Mais seulement 37 % sont favorables à une présidentielle anticipée, contre 58 %.

Par contre, 71 % des sondés veulent la "démission rapide" du premier ministre Jean-Pierre Raffarin. Parallèlement, 62 % des Français prédisent "une crise politique majeure" après la victoire du non, contre 33 % qui pensent le contraire.

Pour 53 % d’entre eux, le poids de la France en Europe ne va pas être affaibli après le vote et 69 % pensent que la construction européenne ne va pas être durablement arrêtée. Parmi les arguments invoqués pour voter non, la volonté de permettre de renégocier le traité arrive en tête, invoquée par 38 % des personnes sondées, suivie du refus d’une "Europe trop libérale" (32 %).

Après la victoire du non, les sympathisants socialistes sont 30 % à estimer que l’ancien premier ministre Lionel Jospin, partisan du oui, devrait être choisi comme candidat à la présidentielle 2007. Ils sont 24 % à désigner Laurent Fabius, également ancien premier ministre, et partisan du non.

Pour les sympathisants de droite, c’est le président de l’UMP (parti majoritaire) Nicolas Sarkozy qui arrive en tête avec 86 %, suivi du ministre de l’Intérieur Dominique de Villepin (25 %), la ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie (17 %), et M. Chirac (14 %).



Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République