Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


Roumanie. Pourquoi le Premier ministre est tombé devant le Parlement ?      
mercredi 21 juin 2017

 

La gauche au pouvoir en Roumanie a débarqué mercredi son Premier ministre Sorin Grindeanu, devenu indésirable moins de six mois après sa nomination, sur fond de luttes de pouvoir au sein des sociaux démocrates (PSD). Cette crise politique est un coup de force du chef du PSD Liviu Dragnea pour remplacer le chef du gouvernement par un cadre du parti plus soumis.

La motion de censure initiée par son camp a été adoptée par 241 voix sur 464 parlementaires. Dix élus ont voté contre tandis que l’opposition de centre droit s’est abstenue. Le président de centre-droit Klaus Iohannis a aussitôt convoqué les partis politiques pour des consultations lundi prochain en vue de la désignation d’un nouveau Premier ministre. Une tentative de modifier le code pénal avait provoqué cet hiver une vague de manifestations populaires d’une ampleur sans précédent en Roumanie depuis la chute du régime communiste, contraignant le PSD à revoir sa copie.

Dans son discours devant le parlement mercredi, M. Dragnea a affirmé que l’un de ses objectifs était de "rétablir l’indépendance de la justice", critiquant la convocation au parquet anticorruption (DNA), ces derniers jours, de trois responsables de son parti. La DNA qui bataille depuis plusieurs années contre les malversations politiques dans le pays, avec un certain succès, est la bête noire de Liviu Dragnea.

Deuxième pays le plus pauvre de l’Union européenne après la Bulgarie, la Roumanie a enregistré la croissance économique la plus forte du bloc au premier trimestre, soit 5,6%. Cette crise politique risque de retarder une fois de plus les évolutions attendues par la Commission européenne et le Fonds monétaire international (FMI) dans les domaines de l’énergie, des transports, de la santé, de l’éducation et de la lutte contre l’évasion fiscale.



Roumanie. Présidentielle. Défaite inattendue du candidat social-démocrate
Roumanie. Document. Lettre du premier ministre à la Cour constitutionnelle
Destitution du président. Avis de la cour constitutionnelle
Roumanie. Nouveau Premier ministre après la chute du gouvernement sur une motion de censure
Roumanie. Nouveau Premier ministre
Roumanie. Démission du gouvernement.
Roumanie : réélection du Président
Roumanie : chute du gouvernement centre droit sur une motion de censure
La Roumanie vers le monocamérisme ?
Roumanie : motion de censure rejetée.
Roumanie : Président échappe à la destitution
Suspension du Président Roumain par le Parlement
Roumanie : Le gouvernement obtient la confiance du Parlement