La large majorité législative LREM/MODEM anéantit-elle la capacité d’expression de l’opposition ?       
vendredi 16 juin 2017

 

La majorité présidentielle obtient 350 sièges (308 pour LRM, 42 pour le MoDem). LR et l’UDI auraient 130 députés, le PS et ses alliés 34, la France insoumise 17 et le PCF 10. Le FN, enfin, aurait 8 députés. Les six ministres qui se présentaient aux législatives l’ont emporté. L’abstention atteint un nouveau record : 57,4 % des électeurs inscrits. En Marche ! a obtenu 42,96% des voix, suivi de LR, 22,34%, du FN 8,83%, du MoDem 6,03%, du PS, 5,65%, de La France insoumise 4,85%, de l’UDI 3,02%, des divers droite 1,67%, des divers gauche 1,46%, du PCF 1,21%. Outre une abstention record (57,4%), on notera aussi le record des votes blancs ou nuls (9,9%)

La large victoire des candidats LREM aux législatives 2017 ne se traduit toutefois pas par un groupe parlementaire pléthorique et une atomisation des groupes d’opposition, un temps redoutée. les résultats du second tour n’ont rien d’exceptionnel et la majorité présidentielle est comparable à celle de 2007 et 2012 si l’on compte l’apport du modem. En revanche, seul le groupe LR/UDI dépasse les 60 élus. Or plusieurs dispositions constitutionnelles (article 61, al 2, 54 et 16 de la Constitution) reconnaissent à 60 députés le droit de saisir le Conseil constitutionnel. De même, le dépôt d’une motion de censure est réservée à un dixième des députés. Si cette dernière procédure ne devrait pas soulever de difficultés, on ne peut pas en dire autant pour la défense par les parlementaires de l’Etat de droit. Qu’en est-il exactement ?

Interview Le Parisien

Point de vue à Libération

Propos au Huffpost

Résultats du second tour des Législatives 2017

Ministère intérieur

Dernière mise à jour : 19 juin à 9h08

308 députés
soit 53,38% des sièges
Score La République en marche premier tour des élections Législatives
113 députés
soit 19,58% des sièges
Score Les Républicains premier tour des élections Législatives
42 députés
soit 7,28% des sièges
Score MoDem premier tour des élections Législatives
30 députés
soit 5,2% des sièges
Score Parti socialiste premier tour des élections Législatives
17 députés
soit 2,95% des sièges
Score La France insoumise premier tour des élections Législatives
17 députés
soit 2,95% des sièges
Score UDI premier tour des élections Législatives
12 députés
soit 2,08% des sièges
Score Divers gauche premier tour des élections Législatives
10 députés
soit 1,73% des sièges
Score Parti communiste français premier tour des élections Législatives
8 députés
soit 1,39% des sièges
Score Front national premier tour des élections Législatives
8 députés
soit 1,39% des sièges
Score Divers premier tour des élections Législatives
7 députés
soit 1,21% des sièges
Score Divers droite premier tour des élections Législatives
3 députés
soit 0,52% des sièges
Score PRG premier tour des élections Législatives
1 députés
soit 0,17% des sièges
Score EELV premier tour des élections Législatives
1 députés
soit 0,17% des sièges
Score Extrême droite premier tour des élections Législatives
Nombre de députés à l’assemblée nationale : 577
Source : IPSOS/SOPRA STERIA

Résultats au 2d tour

Nuances de Candidats Voix % Inscrits % Exprimés Nb Sieges
Parti communiste français 217 833 0,46 1,20 10
La France insoumise 883 786 1,87 4,86 17
Parti socialiste 1 032 985 2,18 5,68 29
Parti radical de gauche 64 860 0,14 0,36 3
Divers gauche 263 619 0,56 1,45 11
Ecologiste 23 197 0,05 0,13 1
Divers 100 574 0,21 0,55 3
Régionaliste 137 453 0,29 0,76 5
La République en marche 7 826 432 16,55 43,06 306
Modem 1 100 790 2,33 6,06 42
Union des Démocrates et Indépendants 551 760 1,17 3,04 17
Les Républicains 4 040 016 8,54 22,23 113
Divers droite 306 240 0,65 1,68 6
Debout la France 17 344 0,04 0,10 1
Front National 1 590 858 3,36 8,75 8
Extrême droite 19 030 0,04 0,10 1
Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 47 292 967
Abstentions 27 125 535 57,36
Votants 20 167 432 42,64
Blancs 1 397 496 2,95 6,93
Nuls 593 159 1,25 2,94
Exprimés 18 176 777 38,43 90,13

En raison des arrondis à la deuxième décimale, la somme des pourcentages peut ne pas être égale à 100%.

France Entière


Rappel des résultats au 1er tour

Nuances de Candidats Voix % Inscrits % Exprimés Nb Sieges
Extrême gauche 175 214 0,37 0,77
Parti communiste français 615 487 1,29 2,72
La France insoumise 2 497 622 5,25 11,03
Parti socialiste 1 685 677 3,54 7,44
Parti radical de gauche 106 311 0,22 0,47
Divers gauche 362 281 0,76 1,60 1
Ecologiste 973 527 2,05 4,30
Divers 500 309 1,05 2,21
Régionaliste 204 049 0,43 0,90
La République en marche 6 391 269 13,44 28,21 2
Modem 932 227 1,96 4,12
Union des Démocrates et Indépendants 687 225 1,44 3,03 1
Les Républicains 3 573 427 7,51 15,77
Divers droite 625 345 1,31 2,76
Debout la France 265 420 0,56 1,17
Front National 2 990 454 6,29 13,20
Extrême droite 68 320 0,14 0,30
Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 47 570 988
Abstentions 24 403 480 51,30
Votants 23 167 508 48,70
Blancs 357 018 0,75 1,54
Nuls 156 326 0,33 0,67
Exprimés 22 654 164 47,62 97,78

En raison des arrondis à la deuxième décimale, la somme des pourcentages peut ne pas être égale à 100%.



Comment lutter contre l’abstentionnisme massif ?
Faut-il introduire de la proportionnelle dans le scrutin législatif ?
Qu’est-ce que l’état d’urgence ? Son régime juridique
Quelle réforme du contrôle parlementaire ?
Pourquoi le plan dissolution/référendum de Marine Le Pen pour obtenir la majorité à l’Assemblée est "du grand n’importe quoi"
Présidentielle : la Justice en débat.
Macron Président, « retour à la IVe République ». Vraiment ?
Réformer les institutions plutôt qu’une 6e République
La question du retrait d’un candidat et ses conséquences pratiques
Temps judiciaire et temps démocratique.
Justice, séparation des pouvoirs et élections
La grâce présidentielle. C’est quoi ? Faut-il la supprimer ?
Renoncement présidentiel. Coup d’arrêt à la déchéance présidentielle.
CETA. Demande de contrôle de constitutionnalité.
Le référendum en fête, la Constitution en berne
Révisionnisme constitutionnel. Bonnes questions, réponses discutables.
Trop de normes tue la norme. Rapport du Conseil d’État. Une énième mise en garde. Quels effets ?
Présidentielle. Les candidats et la Constitution
Le 49.3 : une procédure démocratique, utile mais perfectible
Au-delà du 49 al. 3 de la Constitution. Ce que révèle l’usage du fer de lance législatif.
La désignation des gouvernants : fondement des institutions politiques. Présentation du 2e Forum International sur la Constitution et les Institutions politiques. Par le Pr. Jean-Philippe Derosier.
Les Constitutions de la France
Révision constitutionnelle. Terrorisme. La réclusion à perpétuité sans aménagement/réexamen plutôt que la déchéance de nationalité.
Déchéance de nationalité. Qu’en penser ?
Urgence constitutionnelle.
Le rapport Winock-Bartolone sur les institutions.
Comprendre la crise européenne.
Le Conseil constitutionnel "renseigne" le Président de la République.
Voter : oui. Obligé de voter : non.
Elections départementales. D’hier à aujourd’hui.