Corps électoral pour les élections 2017      
vendredi 28 octobre 2016

 

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) vient de publier le bilan définitif de la révision électorale 2015-2016 ainsi que le nombre d’inscrits sur les listes électorales de 2012 à 2016.

Au 1er mars 2016, ce sont 44 834 000 d’électeurs qui étaient inscrits sur les listes électorales. Un chiffre en augmentation par rapport à l’année précédente où 44 614 000 d’électeurs étaient recensés sur ces listes.

En tout, ce sont 694 000 électeurs qui ont été radiés des listes parce qu’ils ont soit perdu leur droit de vote (31 000), soit été radiés par les communes (198 000), soit sont décédés (465 000). En parallèle, 914 000 électeurs ont profité, notamment, de la révision exceptionnelle de l’automne 2015 pour s’inscrire sur les listes électorales. Parmi ces nouveaux inscrits, on recense 650 000 jeunes inscrits d’office, 122 000 s’inscrivant pour la première fois et 142 000 se réinscrivant après une période d’interruption.

Si 42 981 000 d’inscrits sont des électeurs stables - c’est-à-dire qu’ils n’ont pas changé de lieu d’inscription - , 939 000 électeurs ont changé de lieu d’inscription entre le 1er mars 2015 et le 1er mars 2016.

Pour rappel, la révision électorale 2015-2016 s’est déroulée de manière inhabituelle puisqu’elle s’est déroulée en deux phases. Afin de prendre en compte les élections régionales qui ont eu la particularité d’avoir été organisées en toute fin d’année (du fait de la mise en œuvre des nouvelles régions), une réouverture exceptionnelle des listes électorales avait été mise en place en cours d’année. Ainsi, les demandes d’inscription déposées entre le 1er janvier et le 30 septembre 2015 ont été prises exceptionnellement en considération dès l’année 2015 et ont permis de voter pour le scrutin régional. En revanche, les demandes d’inscriptions déposées entre le 1er octobre et le 31 décembre 2015 ne permettaient de voter qu’à compter du 1er mars 2016



Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République