Front national. Justice. Nécessité d’un congrès "physique" pour fin de la présidence d’honneur de JM Le Pen      
jeudi 9 juillet 2015

 

Après la suspension de la décision de priver JM Le Pen de ses fonctions de président d"honneur du Front national, le tribunal de grande instance de Nanterre a suspendu ce mercredi l’assemblée générale extraordinaire du Front national qui devait aboutir à l’éviction de Jean-Marie Le Pen des instances du parti, offrant une deuxième victoire judiciaire au patriarche en conflit ouvert avec sa fille.

Cette assemblée générale, qui se déroulait par correspondance depuis le 20 juin et devait s’achever le 10 juillet, visait à réformer les statuts du parti, notamment en supprimant la présidence d’honneur de Jean-Marie Le Pen. Le juge des référés du tribunal de grande instance de Nanterre, saisi par le fondateur du parti d’extrême droite, a estimé mercredi que le "choix illicite d’un vote par correspondance" le privait "de tout moyen d’expression".

Le juge des référés souligne ainsi dans son ordonnance :

Le vote par correspondance n’est prévu, dans les statuts actuellement applicables, que dans le cadre des assemblées générales ordinaires. Dès lors, il existe bien une violation des statuts.

A la suite de cette décision, le FN devra organiser à la place de ce vote par correspondance un "congrès physique", conforme à ses statuts. Le juge des référés n’a toutefois pas défini de délai pour cette nouvelle organisation.



Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République