Droitpublic.net

 


Comment consulter la déclaration patrimoniale de vos parlementaires      
jeudi 5 juin 2014

 

JORF n°0129 du 5 juin 2014 page 9454 texte n° 53

ARRETE Arrêté du 28 mai 2014 fixant les modalités de consultation par les électeurs des éléments des déclarations de situation patrimoniale des membres du Parlement définis à l’article LO 135-2 du code électoral

NOR : INTA1410453A

Le ministre de l’intérieur et la ministre des outre-mer, Vu le code électoral, notamment ses articles LO 135-1 et LO 135-2 ; Vu le décret n° 2013-1212 du 23 décembre 2013 relatif aux déclarations de situation patrimoniale et déclarations d’intérêts adressées à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, notamment son article 7 ; Vu l’arrêté du 12 décembre 2013 pris en application des articles R. 5 et R. 60 du code électoral ; Vu la délibération n° 2014-2 du 7 avril 2014 de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique portant avis sur le projet d’arrêté fixant les modalités de consultation par les électeurs des déclarations de situation patrimoniale des membres du Parlement, Arrêtent :

Article 1

Les éléments des déclarations de situation patrimoniale tenus à la disposition des électeurs en application de l’article LO 135-2 du code électoral sont consultables pendant les heures d’ouverture des services sur rendez-vous pris auprès des services du représentant de l’Etat. La consultation se déroule en présence d’un agent de ces services.

Article 2

Lors de la demande de consultation des éléments de la déclaration de situation patrimoniale, l’électeur présente : 1° Un titre d’identité parmi ceux figurant sur la liste des pièces permettant de justifier de son identité au moment du vote conformément à l’arrêté du 12 décembre 2013 pris en application des articles R. 5 et R. 60 du code électoral ; 2° Sa carte électorale ou une attestation d’inscription sur une liste électorale de l’année en cours en tenant lieu.

Article 3

Les éléments consultés ne peuvent faire l’objet d’aucune reproduction ou copie par l’électeur.

Article 4

Le présent arrêté est applicable sur l’ensemble du territoire de la République.

Article 5

Le ministre de l’intérieur et la ministre des outre-mer sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 28 mai 2014.

Le ministre de l’intérieur,

Bernard Cazeneuve

La ministre des outre-mer,

George Pau-Langevin



L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire
L’état d’urgence et la liberté de manifestation
49.3 sur la loi Travail. C’est acté. 86e application de cet fer de lance législatif.
Elargir la saisine du Conseil constitutionnel à tout parlementaire ?
2017. Calendrier électoral.