Droitpublic.net

 


Remaniement ministériel à la marge... enfin pas sans conséquences      
mercredi 4 juin 2014

 

Un remaniement du gouvernement a été décidé le 3 juin 2014. Valérie Fourneyron, secrétaire d’État chargé du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire a présenté sa démission au président de la République. Sur proposition du Premier ministre, le président de la République a nommé pour la remplacer Carole Delga. Thierry Mandon a également été nommé secrétaire d’État chargé de la réforme de l’État et de la simplification.

La nomination de deux députés socialistes au gouvernement aura des conséquences jusque dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Les deux nouveaux ministres, qui prendront leurs nouvelles fonctions dès cette semaine, ne seront remplacés par leurs suppléants au Palais Bourbon que dans un mois. Ce qui signifie que, pour la première fois du quinquennat, le groupe socialiste ne disposera plus de la majorité absolue à l’Assemblée.

Explication : au fil des législatives partielles, toutes perdues par le Parti socialiste, la majorité du PS s’est réduite comme peau de chagrin. Jusqu’à la nomination de Thierry Mandon et de Carole Delga, cette majorité ne tenait plus qu’à un fil : 290 sièges alors que la majorité absolue est fixée à 289. En attendant que les deux parlementaires soient suppléés, le groupe socialiste devra donc cajoler ses partenaires écologistes et radicaux pendant une trentaine de jours au risque d’être mis en minorité. Un danger somme toute limité mais qui sait...

Cette conséquence montre combien la règle d’attente d’un mois pour remplacer (LO du 14 janvier 2009 pris en application del’article 25 de la Constitution) le député ou sénateur devenu membre du gouvernement est absurde. Il est grand temps de modifier la règle et de permettre au parlementaire remplaçant de prendre immédiatement ses fonctions...

Le gouvernement se compose de :

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

Benoit Hamon, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Christiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice

Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics

Arnaud Montebourg, ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé

François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation etde la Fonction publique

Aurélie Filipetti, ministre de la Culture et de la Communication

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agro-alimentaire et de la Forêt. Porte-Parole du Gouvernement

Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l’Égalité des territoires

George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement auprès du Premier ministre

Thierry Mandon, secrétaire d’État à la réforme de l’État et de la simplification auprès du Premier ministre

Fleur Pellerin, secrétaire d’État chargée du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international

Harlem Desir, secrétaire d’État aux Affaires européennes auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international

Annick Girardin, secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international

Frédéric Cuvillier, secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche auprès de la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche auprès du ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget auprès du ministre des Finances et des Comptes publics

Carole Delga, secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire auprès du ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique

Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique auprès du ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique

Kader Arif, secrétaire d’État aux Anciens Combattants et à la Mémoire auprès du ministre de la Défense

André Vallini, secrétaire d’État à la Réforme territoriale auprès de la ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique

Laurence Rossignol, secrétaire d’État chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé

Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé

Thierry Braillard, secrétaire d’État aux Sports auprès de la ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.



Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire