Droitpublic.net

 


Gouvernement Valls. 16 ministres seulement.      
mercredi 2 avril 2014

 

Seize ministres siégeront dans le nouveau gouvernement français dirigé par Manuel Valls.

La nouvelle équipe resserrée, où la parité est respectée avec huit femmes, a été dévoilée par le secrétaire général de l’Elysée, Pierre-René Lemas, sur le perron de l’Elysée.

Le secteur de l’Economie est divisé en deux avec Michel Sapin aux Finances et aux Comptes publics, et Arnaud Montebourg chargé de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique.

Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian conservent leurs postes antérieurs, aux Affaires étrangères et à la Défense. Christiane Taubira reste ministre de la Justice.

Le ministère de l’Intérieur est confié à Bernard Cazeneuve, anciennement au Budget. Ce ministère stratégique a fait l’objet d’un différend entre François Hollande et Manuel Valls qui souhaitaient y placer un proche. François Rebsamen était le candidat du président, Jean-Jacques Urvoas celui du Premier ministre.

Ségolène Royal, ancienne ministre et mère des enfants de François Hollande, fait son entrée à la tête d’un grand ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. L’ex-candidate socialiste à l’élection présidentielle en 2007 s’occupera de ce secteur-clé en l’absence des Verts, qui ont refusé de participer à ce gouvernement.

Autre nouveau venu, le maire de Dijon, François Rebsamen, est nommé ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social. BenoÎt Hamon, figure de l’aile gauche du Parti socialiste, est promu à l’Education nationale, l’Enseignement supérieur et la Recherche, en remplacement de Vincent Peillon.

Najat Vallaud-Belkacem se retrouve à la tête d’un grand ministère des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Stéphane Le Foll, qui reste à l’Agriculture, est le nouveau porte-parole du gouvernement.

Le JO



Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec