Droitpublic.net

 


Municipales 2014. Large défaite de la gauche.      
lundi 31 mars 2014

 

Après deux ans de pouvoir, leparti socialiste a subi un cinglant désaveu lors de municipales. La droite arrive en tête avec 45,91% des voix, la gauche obtenant 40,57% et l’extrême droite 6,84%.

Ces scores masquent toutefois la forte progression de la droite. Le ministère de l’Intérieur a indiqué qu’au moins 155 villes de 9000 à 100’000 habitants ont basculé de gauche à droite, dont plusieurs de ses bastions au parti socialiste. Les socialistes sauvent toutefois Paris. Anne Hidalgo devient ainsi la première femme à diriger la capitale française.

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a fait état de "14 ou 15 communes de plus de 9000 habitants", conquises par l’extrême droite, en y englobant celles qui sont aux mains de maires qui ont rompu avec le FN.

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a admis l’échec du gouvernement. Ces élections "ont été marquées par la désaffection significative de celles et ceux qui nous ont fait confiance en mai et juin 2012", a-t-il déclaré. Il a dit que M. Hollande tirerait "les enseignements de ce scrutin".

L’ampleur de la déconvenue socialiste renforce l’hypothèse d’un remaniement ministériel rapide. François Hollande recevra à 10h00 Manuel Valls. Il déjeunera ensuite à 13h00 avec Jean-Marc Ayrault. Selon un sondage réalisé par les instituts IPSOS et Steria, 79% des Français souhaitent un changement de premier ministre en cas de remaniement.

Le premier parti de l’opposition de droite, l’UMP, a éjecté les maires socialistes dans des grandes villes hautement symboliques, comme Toulouse, Quimper, Tours, Belfort ouencore Limoges. La gauche résiste à Lyon, Lille, Strasbourg, Nantes, Rennes, Metz, Brest, Lens, et conquiert Avignon, Douai, Lourdes.



L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire
L’état d’urgence et la liberté de manifestation
49.3 sur la loi Travail. C’est acté. 86e application de cet fer de lance législatif.
Elargir la saisine du Conseil constitutionnel à tout parlementaire ?
2017. Calendrier électoral.