Droitpublic.net

 


Vers un gouvernement resserré ? Mais avec qui à sa tête ?      
dimanche 2 mars 2014

 

Jean-Marc Ayrault se dit "favorable", dimanche dans Le Parisien, à un gouvernement resserré, une formule qui existe dans d’autres pays européens et qui selon lui "ne marche pas plus mal". "C’est une décision qui appartient au président de la République, mais j’y suis favorable", explique le Premier ministre dans une interview à Aujourd’hui en France/Le Parisien. "En Europe, beaucoup de gouvernements ont moins de ministres et ça ne marche pas plus mal", observe-t-il. "Le 19 février dernier, lorsque nous avons accueilli un conseil des ministres franco-allemand à l’Elysée, on a vu qu’il y avait quand même une petite différence de nombre...", ajoute M. Ayrault. Le gouvernement français compte 38 membres, contre 17 outre-Rhin. M. Ayrault balaie en outre les rumeurs sur un éventuel changement de Premier ministre après les élections municipales. "Vous me trouvez usé et fatigué, vous ? Pour exercer cette très lourde responsabilité, il faut de la sérénité, de la distance, ne pas se laisser influencer par les aspects secondaires et être totalement disponible. Eh bien, je le suis !", fait-il valoir. "Je ne me laisserai pas dévier de ma mission par quelque anecdote que ce soit, ni par quelques commentaires, spéculations ou fantasmes. Ça n’a aucun intérêt et ça ne m’impressionne pas !", martèle l’ancien maire de Nantes. Il met le cap sur l’après-municipales et la future adoption du Pacte de responsabilité et les économies de 50 milliards en trois ans à trouver, de même que la remise à plat fiscale, qui n’est pas "enterrée".

AFP



L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire
L’état d’urgence et la liberté de manifestation
49.3 sur la loi Travail. C’est acté. 86e application de cet fer de lance législatif.
Elargir la saisine du Conseil constitutionnel à tout parlementaire ?
2017. Calendrier électoral.