Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


Rentrée parlementaire chargée....      
vendredi 23 août 2013

 

A l’issue du Conseil des ministres du 21 août 2013, Alain Vidalies, ministre chargé des relations avec le Parlement, a dévoilé le calendrier parlementaire. Après une session extraordinaire de juillet pendant laquelle il a adopté pas moins de dix textes, le Parlement siègera dès le 10 septembre en nouvelle session extraordinaire. Et de nombreux textes intéressant directement ou indirectement les collectivités et les élus locaux sont d’ores et déjà programmés.

Tout d’abord, le Sénat qui se penchera à nouveau sur le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes (déjà examiné en commission) puis sur les deux textes limitant le cumul de fonctions exécutives locales avec celle de parlementaire (adoptés par l’Assemblée le 9 juillet). Egalement sera examiné au palais du Luxembourg, le projet de loi relatif à la consommation qui donne notamment aux collectivités territoriales un nouveau moyen de se protéger contre une appropriation abusive de leur nom.

Cette session extraordinaire permettra aussi d’examiner à l’Assemblée nationale les projets de loi sur la transparence de la vie publique (en lecture définitive), sur la lutte contre la fraude fiscale (en nouvelle lecture) et le projet de loi habilitant le Gouvernement à simplifier les relations entre l’administration et les citoyens qui contient un amendement révolutionnaire sur le plan juridique, selon lequel le silence de l’administration vaudra désormais acceptation.

Deux autres textes majeurs devraient être discutés dans la foulée par les députés : le projet de loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) et la proposition de loi portant création d’un Conseil national chargé du contrôle et de la régulation des normes applicable aux collectivités et celle visant à redonner des perspectives à l’économie réelle et à l’emploi industriel, portée par Bruno Le Roux (PS), faisant notamment obligation à un industriel de rechercher un repreneur dans les trois mois lorsqu’il veut se séparer d’un site, sous peine de sanctions financières.

Session ordinaire S’agissant de la session ordinaire, qui commencera le mardi 1er octobre, la première semaine verra l’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi habilitant le Gouvernement à prendre par ordonnance diverses mesures de simplification de la vie des entreprises et la discussion du projet de loi organique relatif à la Nouvelle-Calédonie. La deuxième semaine (du 7 au 11 octobre) sera entièrement consacrée au projet de loi de réforme des retraites.

Enfin, telle une mise-en-bouche avant d’entamer le « marathon budgétaire » (examen du PLF pour 2014, puis du PLFSS) à partir du 14 octobre, le Sénat aura, quant à lui, discuté en séance publique des textes suivants : les projets de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public, le projet de loi sur les métropoles (2e lecture) , le projet de loi de programmation militaire pour les années 2014 à 2019, puis le texte pour l’accès au logement et un urbanisme rénové ainsi que la réforme des retraites précédemment vus à l’Assemblée, et enfin le projet de loi relatif à l’économie sociale et solidaire.

Par contre, ni le projet de loi relatif à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires, ni celui relatif à la ville et à la cohésion sociale ne figurent encore au calendrier du Parlement.

Surce gazette des communes



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !