Droitpublic.net

 


Pas de coprésidence de groupe à l’Assemblée nationale.      
mardi 5 mars 2013

 

Le Conseil constitutionnel a été saisi le 13 février 2013, par le Président de l’Assemblée nationale, conformément aux dispositions du premier alinéa de l’article 61 de la Constitution, d’une résolution en date du 12 février 2013 modifiant le règlement de l’Assemblée nationale.

Cette résolution modifie le règlement de l’Assemblée nationale afin d’ouvrir aux groupes parlementaires la faculté de se doter d’une coprésidence assurée par deux députés de sexe différent. Elle adapte à cette coprésidence diverses dispositions du règlement relatives aux prérogatives du président de groupe.

Le Conseil constitutionnel a jugé que cette résolution était inconstitutionnelle pour deux raisons.

D’une part, la résolution conduisait à ce que certaines prérogatives attachées à la personne du président de groupe parlementaire soient dédoublées pour les groupes dotés d’une coprésidence, notamment la possibilité pour le président de groupe d’obtenir de droit une suspension de séance pour réunir son groupe, celle de demander la vérification du quorum en séance ou encore celle de demander un vote par scrutin public. Cette différence de traitement entre les groupes parlementaires est injustifiée au regard de leur participation à l’exercice par l’Assemblée nationale de ses missions constitutionnelles et contraire aux exigences résultant de l’article 6 de la Déclaration de 1789 et de l’article 3 de la Constitution.

D’autre part, il résulte de plusieurs dispositions de la loi organique du 15 avril 2009 qu’un groupe parlementaire n’a qu’un président. L’ensemble des dispositions de la résolution était contraire à cette règle.



Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Les propositions Dosière.
Gouvernement E. Philippe.
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.