Réforme constitutionnelle de F Hollande en passe d’échouer ?      
jeudi 21 février 2013

 

Le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone a confirmé au Figaro que la réforme constitutionnelle ne verra pas le jour. "Nous n’avons pas la majorité des trois cinquièmes pour faire adopter une réforme de la Constitution, car les groupes UMP et UDI sont contre", a-t-il déclaré. Faute de majorité, il n’y aura pas de réunion du Congrès à Versailles d’ici l’été, comme l’avait déjà affirmé Le Monde il y a quelques jours.

"Aucun des projets de révision constitutionnelle évoqués en début d’année par François Hollande ne verra le jour", souligne le Figaro. "Qu’il s’agisse de la réforme du statut pénal du chef de l’État, du Conseil Supérieur de la Magistrature, de la suppression de la Cour de Justice de la République, de la remise en cause du statut de membres de droit du Conseil Constitutionnel accordé aux anciens chefs de l’État, ou encore de l’inscription de la démocratie sociale dans la Constitution."

Il reste que le Président de la République peut toujours solliciter directement le peuple par le biais d’un référendum. Deux solutions s’offrent à lui : soit passer par l’article 11 de la Constitution (pour les mesures relatives aux pouvoirs publics et à la convention sur les langues régionales minoritaires) dès lors qu’aucune majorité ne se dégage dans les deux assemblées, soit rester sur le fondement de l’article 89 de la Constitution. Dans cette dernière hypothèse, si une majorité se dégage à l’Assemblée nationale et au Sénat - indispensable pour une une adoption en termes identiques - le chef de l’Etat peut solliciter le référendum sur ce texte. Il n’ y a pas obligation de passer par le Congrès du Parlement et donc obtenir les suffrages des 3/5 des parlementaires présents à Versailles.

A lire cette contribution de la Fondation Jean-Jaurès



Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République