Droitpublic.net

 


L’UMP va t-elle jouer les prolongations ?      
Sondage. Elections.
dimanche 25 novembre 2012

 

71% des Français et 67% des sympathisants UMP estiment que ce serait "une bonne chose" de refaire l’élection du président du parti, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche.

Si 73% des Français et 88% des sympathisants UMP considèrent que ce serait "une bonne chose" qu’Alain Juppé "s’implique provisoirement dans l’UMP" pendant que ce parti règle les problèmes liés à son élection interne, ils sont respectivement 71% et 67% à juger qu’il serait également bien que "les adhérents UMP soient amenés à voter de nouveau pour élire leur président".

Une minorité - 42% des Français et 24% des sympathisants UMP - pense aussi que ce serait "une bonne chose" que l’UMP "règle les problèmes liés à son élection interne devant la justice".

Interrogés plus directement sur "qui a raison" après l’élection à la présidence de l’UMP, 44% des sympathisants de l’UMP répondent "l’entourage de François Fillon" contre 12% qui répondent "l’entourage de Jean-François Copé" et 44% qui "ne savent pas". Ces chiffres sont respectivement de 35% (pro-Fillon), 7% (pro-Copé) et 58% (ne savent pas) pour l’ensemble des Français.

Pour les sympathisants UMP, la cote de popularité de François Fillon est passée de 90% avant l’élection du président de l’UMP à 86% après l’élection, les chiffres, pour Jean-François Copé passant de 76% (avant l’élection) à 55% (après).

Interrogé sur le sentiment dominant après l’élection interne du président de l’UMP, les Français ont d’abord choisi le mot "indifférence" (40%), puis "déception" (22%), "inquiétude" (21%), "colère" (11%) et "satisfaction" (6%). Ces proportions passent respectivement, pour les sympathisants UMP, à 9% (indifférence) puis 44% (déception), 26% (inquiétude), 17% (colère) et 4% (satisfaction).

Cette étude a été conduite auprès d’un échantillon de 1005 personnes âgées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.



Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire