Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


L’UMP va t-elle jouer les prolongations ?      
Sondage. Elections.
dimanche 25 novembre 2012

 

71% des Français et 67% des sympathisants UMP estiment que ce serait "une bonne chose" de refaire l’élection du président du parti, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche.

Si 73% des Français et 88% des sympathisants UMP considèrent que ce serait "une bonne chose" qu’Alain Juppé "s’implique provisoirement dans l’UMP" pendant que ce parti règle les problèmes liés à son élection interne, ils sont respectivement 71% et 67% à juger qu’il serait également bien que "les adhérents UMP soient amenés à voter de nouveau pour élire leur président".

Une minorité - 42% des Français et 24% des sympathisants UMP - pense aussi que ce serait "une bonne chose" que l’UMP "règle les problèmes liés à son élection interne devant la justice".

Interrogés plus directement sur "qui a raison" après l’élection à la présidence de l’UMP, 44% des sympathisants de l’UMP répondent "l’entourage de François Fillon" contre 12% qui répondent "l’entourage de Jean-François Copé" et 44% qui "ne savent pas". Ces chiffres sont respectivement de 35% (pro-Fillon), 7% (pro-Copé) et 58% (ne savent pas) pour l’ensemble des Français.

Pour les sympathisants UMP, la cote de popularité de François Fillon est passée de 90% avant l’élection du président de l’UMP à 86% après l’élection, les chiffres, pour Jean-François Copé passant de 76% (avant l’élection) à 55% (après).

Interrogé sur le sentiment dominant après l’élection interne du président de l’UMP, les Français ont d’abord choisi le mot "indifférence" (40%), puis "déception" (22%), "inquiétude" (21%), "colère" (11%) et "satisfaction" (6%). Ces proportions passent respectivement, pour les sympathisants UMP, à 9% (indifférence) puis 44% (déception), 26% (inquiétude), 17% (colère) et 4% (satisfaction).

Cette étude a été conduite auprès d’un échantillon de 1005 personnes âgées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !