Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


Pacte budgétaire européen. Révision constitutionnelle est-elle nécessaire ?      
mercredi 1er février 2012

 

La ratification du nouveau pacte budgétaire, adopté lundi par 25 pays de l’Union européenne à Bruxelles, nécessitera "très probablement" une réforme constitutionnelle préalable en France, a estimé mardi le ministre des Affaires européennes, Jean Leonetti. "Il me semble que juridiquement ça nécessite très probablement une réforme constitutionnelle. A titre personnel, je continue à m’interroger (sur le fait de savoir) si une loi organique n’aurait pas au niveau européen et compte tenu du traité la même équivalence", a-t-il déclaré devant la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale. Les lois organiques ont un niveau juridique intermédiaire entre la Constitution et les lois ordinaires. Le texte du traité doit être soumis au Conseil constitutionnel pour qu’il détermine si des éléments du texte nécessitent une réforme constitutionnelle préalable. Mais le gouvernement dispose déjà d’avis juridiques qui vont dans ce sens. "Il me semble, c’est une forte présomption, que c’est une réforme d’ordre constitutionnel, donc il me semble que la règle d’or en particulier devrait être d’ordre constitutionnel", a dit le ministre des Affaires européennes. Vingt-cinq pays de l’UE —les 27 sauf la Grande-Bretagne et la République tchèque— ont accepté d’inscrire dans leurs législations une règle d’or constitutionnelle sur le retour à l’équilibre budgétaire et des sanctions quasi-automatiques en cas de dérapages des déficits publics, comme le voulait à tout prix l’Allemagne. Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a affirmé mardi matin que le nouveau traité européen serait signé par les dirigeants européens "sans doute dans le courant du mois de février ou au début mars" et que les délais étaient trop courts pour espérer une autorisation de ratification par le Parlement avant l’élection présidentielle et les législatives qui suivront.



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !