Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


UE : révision constitutionnelle adoptée      
lundi 28 février 2005

 

Le Parlement français, réuni en Congrès à Versailles, près de Paris, a adopté définitivement lundi la révision de la Constitution française, ouvrant ainsi la voie au référendum sur le traité constitutionnel européen.

La révision, sur laquelle le président français Jacques Chirac s’était personnellement impliqué, a été approuvée par 730 députés et sénateurs, 66 ont voté contre et il y a eu 96 abstentions.

La voie est désormais libre pour le président Chirac pour annoncer la date à laquelle se tiendra le référendum sur le projet de constitution de l’Union européenne.

La révision constitutionnelle avait pour principal objet d’adapter le titre XV de la Constitution française au nouveau traité européen.

Le texte adopté prévoit en outre que les futures adhésions à l’UE seront soumises à référendum, mais seulement après les prochaines adhésions de la Roumanie, de la Bulgarie et de la Croatie.

Cette disposition concerne au premier chef l’éventuelle adhésion de la Turquie, qui soulève une vive polémique en France et divise les deux principales formations politiques, l’UMP, parti majoritaire au pouvoir, et le Parti socialiste.

"Cette révision constitutionnelle est la conséquence d’une évolution fondamentale et positive de l’organisation européenne : l’Europe devient plus politique, c’est-à-dire plus démocratique, et le modèle français est mieux compris dans l’Union", a argumenté lundi le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin à l’ouverture du Congrès.

"Le projet de révision constitutionnelle donne un pouvoir essentiel au peuple français, celui de décider des nouvelles adhésions à l’Union européenne à l’avenir. Ce en quoi l’Europe politique franchit une étape importante", a dit M. Raffarin.

"Cette disposition nous permettra de répondre, sans peur ni crispation, à la démarche du gouvernement turc", a-t-il dit à propos de l’adhésion de ce pays à l’UE, préconisée par le président Chirac mais à laquelle les Français semblent très réticents.



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !