Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


Sénat. Composition des groupes et la présidence des commissions      
mercredi 5 octobre 2011

 

La bataille fait rage au Sénat pour la répartition des principaux postes. François Rebsamen, sénateur de Côte-d’Or, maire de Dijon et proche de François Hollande, a été élu mardi président du groupe PS. Les vice-présidents du Sénat seront répartis ce mercredi entre les groupes à la proportionnelle. Le PS a désigné Didier Guillaume (Drôme) et Bariza Khiari (Paris), soutien de Martine Aubry. Pour l’opposition, les UMP Jean-Pierre Raffarin (Vienne), Jean-Claude Carle (Haute-Savoie), Charles Guéné (Haute-Marne) et Jean-Patrick Courtois (Saône-et-Loire) vont hériter d’une vice-présidence. Les trois questeurs seront, pour le PS, Jean-Marc Todeschini (Moselle) et Alain Anziani (Gironde), pour l’UMP, Gérard Dériot (Allier).

Comme à l’Assemblée où elle est présidée par un PS, la commission des finances sera attribuée à un UMP qui devrait être Philippe Marini (Oise). Mardi, sur Europe 1, Bel s’est dit « favorable » à cette ouverture. Jean-Pierre Sueur (PS, Loiret) devrait présider la commission des lois. La commission des affaires étrangères et de la défense sera scindée en deux, les affaires étrangères, que briguait Jean-Pierre Chevènement, revenant à Jean-Louis Carrère (PS, Landes), la défense à un radical de gauche.

Simon Sutour (PS, Gard) devrait présider la commission des affaires européennes et Daniel Raoul (PS, Maine-et-Loire) les affaires économiques. Le rapporteur général du budget sera la socialiste Nicole Bricq (Seine-et-Marne). La communiste Annie David (Isère) devrait présider les affaires sociales et Marie-Christine Blandin (Europe Écologie-Les Verts, Pas-de-Calais) les affaires culturelles.

D’ici à un mois, une nouvelle commission, le développement durable, verra le jour, comme le souhaitaient les écolos qui obtiennent également l’abaissement de 15 à 10 du nombre de sénateurs requis pour former un groupe. Les écologistes pourront ainsi former un groupe - une première dans l’histoire politique française. Et cela devrait aussi permettre de « sauver » le Rassemblement démocratique, social et européen (RDSE), groupe charnière de centre gauche menacé par le départ de plusieurs élus de la majorité présidentielle qui y siégeaient encore.



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !