Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


Sénat. Présidence. Historique.      
samedi 1er octobre 2011

 

Jean-Pierre Bel, chef de file des sénateurs socialistes, a été élu samedi à la tête du Sénat. Il devient ainsi le premier président socialiste de la Chambre haute, une semaine après son basculement historique à gauche.

Le sénateur de l’Ariège (sud-ouest), 59 ans, est peu connu du grand public. Il a été élu dès le premier tour par 179 voix, contre 134 voix pour le président sortant UMP (droite) Gérard Larcher et 29 voix pour la centriste Valérie Létard. Il a obtenu 7 voix de plus que la majorité absolue des suffrages exprimés.

Jean-Pierre Bel a prononcé sa première allocution de président après avoir reçu les félicitations de son prédécesseur, Gérard Larcher, au pied de la tribune. Il a appelé à "changer le Sénat", à "plus de transparence et plus de modestie".

Le président du Sénat, deuxième personnage de l’Etat, a un pouvoir de nomination, par exemple au Conseil constitutionnel. Et même si la Constitution donne un rôle prééminent à l’Assemblée, la gauche pourra désormais faire retarder l’adoption de textes.

L’élection de M. Bel à la tête du Sénat était attendue après que cette institution, chargée avec l’Assemblée nationale d’examiner et de voter les lois et traités, a basculé à gauche dimanche dernier en dépit d’un mode de scrutin très complexe qui a "longtemps" favorisé la droite.



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !