Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


Remaniement ministériel à la suite de la nomination de Ch. Lagarde à la tête du FMI      
jeudi 30 juin 2011

 

Le ministre du Budget, François Baroin, a été nommé mercredi ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, en remplacement de Christine Lagarde qui prend la tête du FMI, dans le cadre d’un remaniement plus large qu’attendu.

M. Baroin, 46 ans, est remplacé au Budget par Valérie Pécresse (Enseignement supérieur), qui reprend également ses fonctions de porte-parole du gouvernement.

Dans le cadre de ce remaniement, le portefeuille de ministre des Affaires européennes passe par ailleurs des mains de Laurent Wauquiez, qui prend la place de Valérie Pécresse, à celles de Jean Léonetti, également membre du parti présidentiel UMP.

François Baroin, qui représente le camp des proches de l’ancien président Jacques Chirac au sein d’une majorité de droite menacée par les divisions, jugeait légitime de récupérer le super-ministère de Christine Lagarde, étant déjà familier des dossiers fiscaux.

Ses adversaires avaient tenté de le torpiller en dénonçant notamment son piètre niveau d’anglais, langue dont la maîtrise est jugée indispensable dans la finance internationale en pleine gestion de la crise grecque et alors que la France assure la double présidence du G8 et du G20.

Il a su convaincre et évincer son principal concurrent, le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire, sollicité pour organiser la campagne présidentielle.

Ce remaniement a aussi été l’occasion de pourvoir le portefeuille de la Fonction publique, accordé au centriste François Sauvadet. Le fauteuil était vacant depuis la démission fin mai du secrétaire d’Etat George Tron, inculpé pour viol et agression sexuelle.

Outre plusieurs permutations au sein du gouvernement, ce réaménagement voit une création de poste avec l’arrivée de l’ex-champion olympique de judo David Douillet comme secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, chargé des Français de l’étranger.



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !