Cantonales 2011. Abstention record, Gauche en progression, Droite en délicatesse avec l’extrême droite       
lundi 28 mars 2011

 

A 13 mois de la présidentielle, la gauche a nettement remporté dimanche le second tour des cantonales en ravissant plusieurs départements à l’UMP, grand perdant, tandis que le FN a continué à creuser son sillon, sans toutefois transformer l’essai du premier tour.

Le PS a recueilli 36,44% des voix, devant l’UMP (18,90%), le Front national (11,34%) et les candidats divers droite (10,38%). Le FN a reculé en pourcentage par rapport au premier tour (15%) mais il n’était présent dimanche que dans 400 cantons, où partout il a progressé en voix. Le taux d’abstention a été de 54,99%. Il s’affiche en léger recul par rapport au niveau record de 55,68% enregistré pour ce type de scrutin au premier tour, dimanche dernier.

La gauche, qui détenait déjà 58 départements sur 100, en a pris plusieurs à la droite : Mayotte, le Jura, les Pyrénées-Atlantiques et peut-être la Loire, où les deux camps sont au coude-à-coude. L’UMP a également perdu la majorité à La Réunion, alors que le conseil régional de l’île avait basculé à droite l’an dernier. Restent en outre dans l’escarcelle de la gauche la Seine-et-Marne ainsi que la Corrèze, fief de François Hollande, qui avait conditionné sa participation aux primaires socialistes pour 2012 au maintien à gauche de son département. Symbole de la défaite du camp présidentiel : Isabelle Balkany, proche du chef de l’Etat, a été battue par un divers droite dans les Hauts-de-Seine. A ce scrutin, beaucoup de candidats UMP avaient préféré l’étiquette DVD à celle de leur parti pour cause d’impopularité de Nicolas Sarkozy. Consolation pour la droite : elle a ravi le Val-d’Oise.

Election de 2 conseillers frontistes



Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République