Cantonales 2011. Gauche en tête, UMP en recul et FN en embuscade      
lundi 21 mars 2011

 

L’extrême droite française était en nette progression dimanche au premier tour d’élections locales. Ce dernier scrutin avant la présidentielle de 2012 a été marqué par une abstention record, le bon score de la gauche ainsi que la déroute de la droite.

Selon les résultats du ministère de l’intérieur, le Parti socialiste et vivres gauche (PS) arrive largement en tête avec environ 30% des voix contre moins de 17% à l’UMP et de 15 % pour le Front national (FN) de Marine Le Pen. Aux régionales de 2010, le FN avait obtenu 11,74% des voix.

Avec les 8 à 10% chacun réalisés par le Front de gauche (formation à gauche du PS) et les écologistes, la gauche serait aux alentours des 50%.

L’abstention a atteint un niveau record, 55% selon les estimations, à ces élections cantonales destinées à renouveler la moitié des élus des départements.

L’élection, qui ne passionnait déjà guère les Français, a été en outre éclipsée ces derniers jours par la catastrophe japonaise et par l’action militaire internationale en Libye dans laquelle la France est fortement impliquée.

Actuellement, la gauche est majoritaire dans 58 départements, la droite dirigeant les 42 autres. Dans une vingtaine de départements, les majorités sont fragiles, à moins de cinq sièges, et pourraient basculer le 27 mars au second tour de cette élection.

Mais pour les partis, ce scrutin était surtout la dernière occasion de mesurer leurs forces 13 mois avant la présidentielle.

Le score du Front national était au centre de l’attention, même si paradoxalement le parti a peu de chances d’avoir des élus du fait du mode de scrutin, majoritaire à deux tours.

Plusieurs sondages pour la présidentielle ont donné récemment Nicolas Sarkozy éliminé dès le premier tour de l’élection, arrivant derrière Marine Le Pen et le candidat socialiste, surtout si celui-ci est Dominique Strauss-Kahn, actuellement directeur général du Fonds monétaire international.



Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions Dosière ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.