Droitpublic.net

 


Nouveau Gouvernement Fillon. Les principaux postes      
dimanche 14 novembre 2010

 

Le président Nicolas Sarkozy a nommé dimanche un nouveau gouvernement qui, outre le Premier ministre François Fillon, comprend Michèle Alliot-Marie aux Affaires étrangères, Alain Juppé à la Défense et Christine Lagarde maintenue aux Finances.

Alain Juppé, 65 ans, ancien Premier ministre, remplace ainsi le centriste Hervé Morin et devient numéro 2 du gouvernement. Michèle Alliot-Marie, 64 ans, remplace Bernard Kouchner, homme de gauche et ancien French doctor qui s’était rallié en 2007 au président Nicolas Sarkozy.

La composition de ce gouvernement lui donne une coloration plus à droite que son prédécesseur. Outre Hervé Morin, un autre centriste de premier plan, Jean-Louis Borloo (ex-ministre de l’Ecologie), a décidé de quitter l’équipe de Nicolas Sarkozy.

Les portefeuilles liés aux affaires extérieures sont complétés par la nomination de Henri de Raincourt, ministre de la Coopération, par celle de Laurent Wauquiez, ministre des Affaires européennes, et par celle de Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur.

Le ministère de l’Intérieur reste confié à Brice Hortefeux, un proche du président. Il récupère aussi l’Immigration, ce qui marque la disparition du ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale dont la création en 2007 et les activités ont suscité nombre de controverses.

Ce gouvernement est resserré avec 31 membres (sept de moins que le précédent) dont onze femmes (contre 13).

Il est marqué par la disparition des ministres issus de la diversité et de l’opposition de gauche tels que Rama Yade (turbulente et populaire benjamine du gouvernement sortant où elle était secrétaire d’Etat aux Sports), Fadela Amara (ex-secrétaire d’Etat à la Politique de la ville, issue de la société civile) ou Bernard Kouchner (longtemps proche des socialistes).

Parmi les autres absents notables, Eric Woerth, ex-ministre du Travail qui a mené l’impopulaire réforme des retraites, à l’origine de semaines de grèves et de manifestations. M. Woerth a aussi été mis en cause dans un scandale politico-fiscal lié à la femme la plus riche de France, Liliane Bettencourt, héritière du groupe L’Oréal.s.



Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec