Droitpublic.net

 


Raffarin, la succession ?      
Les prétendants s’agitent...
mardi 25 janvier 2005

 

Des propos attribués à deux "premiers ministrables" de la droite, Jean-Louis Borloo et Dominique de Villepin, ont relancé les spéculations sur la durée du bail de Jean-Pierre Raffarin à Matignon, le Premier ministre ayant lui-même évoqué pour la première fois ce week-end ses ambitions "européennes".

Dans un entretien publié lundi par le mensuel "Entreprendre", le ministre de la Cohésion sociale a évoqué un possible changement de Premier ministre, soulignant que Jacques Chirac "va vraiment choisir la personne, la femme ou l’homme, qui correspond à un moment donné à une ligne politique qu’il veut clairement donner au pays pour les deux ans qui resteraient" avant la fin du quinquennat en 2007. "Il ne le fera que pour quelqu’un qui, à ce moment-là, aura la capacité de mener cette action", a-t-il précisé.

L’entourage de Jean-Louis Borloo a précisé que le ministre, qui a évoqué "le fil invisible et indicible" qui le lie à Jacques Chirac, avait juste répondu à "une hypothèse formulée" par le journaliste du mensuel et ne visait donc pas l’actuel locataire de Matignon.

Le quotidien "Le Monde" de lundi publie pour sa part des déclarations de Dominique de Villepin, recueillies vendredi dernier en marge d’un déplacement du ministre de l’Intérieur à Toulouse. Dominique de Villepin estime notamment qu’il faut absolument réussir la deuxième moitié du quinquennat, sinon "tout le monde perdra" lors des prochaines échéances électorales. Il juge que "l’analyse que le gouvernement faisait de la situation il y a un mois et demi, et qui s’est traduite par un programme d’action, Contrat France 2005, n’est plus pertinente".

Jean-Pierre Raffarin avait détaillé en décembre cette feuille de route de l’action gouvernementale. Deux mois après le départ du gouvernement de Nicolas Sarkozy, Jean-Pierre Raffarin semble toutefois avoir retrouvé une certaine assurance à Matignon, en dépit d’une impopularité persistante dans les sondages.

Lors de ses voeux à la presse, début janvier, il a même plaisanté sur la cérémonie à laquelle il pourrait participer... début 2006. Mais, dimanche, dans l’émission "Vivement Dimanche" sur France 2, le Premier ministre a pour la première fois évoqué l’après-Matignon en parlant de ses ambitions "européennes".



L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire
L’état d’urgence et la liberté de manifestation
49.3 sur la loi Travail. C’est acté. 86e application de cet fer de lance législatif.
Elargir la saisine du Conseil constitutionnel à tout parlementaire ?
2017. Calendrier électoral.