Commission d’enquête sur la spéculation      
mercredi 9 juin 2010

 

La demande de commission d’enquête parlementaire PS sur les phénomènes spéculatifs sera examinée le 24 juin, en séance publique, à l’Assemblée nationale, a annoncé mardi le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer (UMP).

Le groupe PS a fait cette demande en vertu du droit de tirage accordé aux différents groupes de l’Assemblée, qui leur permet de demander, une fois par session, une commission d’enquête.

Il s’agira d’enquêter sur l’ensemble de ces phénomènes spéculatifs, notamment "sur le rôle des banques, les moyens utilisés, le rôle aussi des agences de notation", avait récemment indiqué Bruno Le Roux, porte-parole du groupe.

Lors de la dernière session, le groupe PS avait utilisé, par deux fois, son droit de tirage pour demander une commission d’enquête sur les sondages commandés par l’exécutif. Il y avait finalement renoncé, considérant que la majorité UMP en avait "tronqué" le champ d’investigation.

Cette nouvelle demande "est parfaitement recevable au regard de la Constitution", a indiqué M. Accoyer lors d’un point de presse.



Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République