Droitpublic.net

 


Dysfontionnements et confusions constitutionnels ?      
lundi 12 avril 2010

 

Le député villepiniste Jean-Pierre Grand a estimé dimanche que "le dysfonctionnement institutionnel" dénoncé par le président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer (UMP) était à imputer au président Nicolas Sarkozy, et non au patron des députés UMP, Jean-François Copé. "Le dysfonctionnement institutionnel de la nation, que dénonce Bernard Accoyer, est la conséquence d’un président de la République qui exerce toutes les fonctions de l’Etat et d’une nouvelle Constitution qui affaiblit le gouvernement en le privant d’une grande partie de la maîtrise de l’ordre du jour du Parlement", écrit l’élu de l’Hérault dans un communiqué à l’AFP. "Bernard Accoyer ne peut reprocher à Jean-François Copé, président du groupe majoritaire, d’appliquer cette nouvelle constitution, qu’avec un certain nombre d’autres députés gaullistes j’avais refusé de voter pour ces raisons prévisibles", ajoute M. Grand. Cette semaine, M. Accoyer s’en est pris à plusieurs reprises aux "confusions institutionnelles" à l’UMP comme au sein de l’exécutif, ciblant plus particulièrement M. Copé.

source : afp/ats



On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire
L’état d’urgence et la liberté de manifestation
49.3 sur la loi Travail. C’est acté. 86e application de cet fer de lance législatif.
Elargir la saisine du Conseil constitutionnel à tout parlementaire ?