Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


COLLOQUE Strasbourg 27 et 28 novembre 2009. Politique(s) du droit public      
mercredi 30 septembre 2009

 

« Politique(s) du droit public »

Faculté de droit

Amphithéâtre Carré de malberg

1, place d’Athènes

Strasbourg

En Europe, le droit public paraît en crise. Le cadre national semble désormais trop étroit pour le comprendre. Concurrencée par les pouvoirs internationaux, supranationaux mais aussi locaux, la puissance publique de l’État apparaît moins, dans la « constellation post-nationale », comme le fondement du droit que comme l’enjeu d’une confrontation de forces qui la débordent et la relativisent. La science du droit s’efforce d’appréhender les structures et les interactions nouvelles au moyen de concepts nouveaux dépassant la notion classique de « puissance publique » : régulation, gouvernance, Steuerung (pilotage)… La représentation verticale du rapport entre l’État et le citoyen s’efface au profit d’analyses plus horizontales de cette relation (participation, contractualisation). La notion même de « constitution » se complexifie dans le cadre des doctrines du constitutionnalisme multilevel. La légitimité de la démocratie représentative paraît épuisée. La neutralisation des systèmes politiques s’impose à travers le renforcement du rôle des juges. Les formes juridiques changent. La doctrine du droit public est donc convoquée, aujourd’hui, pour repenser les cadres institutionnels dans lesquels peuvent être saisis et maîtrisés ces phénomènes d’éclatement, de pluralisation et de déformalisation des processus politiques.

Neuf juristes européens, parmi les plus réputés, interrogerons ces mutations et croiseront différentes perspectives disciplinaires et nationales afin de saisir aussi précisément que possible l’ampleur et les enjeux de cette « grande transformation » : Olivier Beaud (professeur de droit public, Paris II), Armin von Bogdandy (Directeur de l’Institut Max-Planck pour le droit public comparé et le droit international public, Heidelberg), Sabino Cassese (juge à la Cour constitutionnelle italienne, professeur à l’École normale supérieure de Pise), Pedro Cruz Villalón (ancien président du tribunal constitutionnel espagnol, professeur à l’Université autonome de Madrid), Martti Koskenniemi (professeur de droit international à l’Université d’Helsinki), Martin Loughlin (professeur à la London School of Economics), Pierre Moor (professeur émérite de droit administratif à l’Université de Lausanne), Michael Stolleis (ancien directeur de l’Institut Max-Plack pour l’histoire européenne du droit, Francfort/Main) et Michel Troper (professeur émérite à l’Université Paris X).

Renseignements et inscriptions : aurelie.kraft@unistra.fr

en ligne : Maquette du colloque



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !