Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


A peine les Européennes en ligne de mire, que se profilent déjà les Régionales.      
UMP
lundi 16 mars 2009

 

270.000 adhérents de l’UMP et des partis et mouvements associés sont appelés pour la première fois à désigner par vote électronique, du 16 au 22 mars, leurs chefs de file pour les régionales prévues en mars 2010, dans 16 des 22 régions métropolitaines. Outre-mer, les chefs de file seront désignés "ultérieurement", faute des parrainages requis pour participer à cette primaire ou en raison de "dysfonctionnements". En métropole, Corse et Alsace, présidées par les UMP Camille de Rocca Serra et Adrien Zeller, ne sont pas concernées par ces primaires. Faute de candidats ayant obtenu les parrainages nécessaires, la désignation est reportée en Auvergne et PACA.

L’UMP mise sur les ministres pour mener la bataille régionale puisqu’au moins quatre sont en lice, alors que d’autres pourraient émerger plus tard, notamment le ministre du travail, Brice Hortefeux, en Auvergne. Restés seuls en lice avec les parrainages requis dans leurs régions, Xavier Darcos (Education) et Roselyne Bachelot (Santé), sont quasi assurés de leur investiture par un vote des militants, respectivement en Aquitaine et dans en Pays de la Loire. Les secrétaires d’Etat Bruno Le Maire (Affaires européennes) et Alain Joyandet (Coopération et Francophonie), également seuls en lice devraient obtenir sans difficulté leur ticket en Haute-Normandie et Franche-Comté.

Certitude aussi d’un ou une cinquième ministre pour tenter de reconquérir l’Ile-de-France, où une primaire oppose Valérie Pécresse (Enseignement supérieur) à Roger Karoutchi (Relations avec le Parlement). Trois candidats du parti radical valoisien (associé à l’UMP) se soumettent à cette primaire face à des UMP, dans les régions Centre, Midi-Pyrénées et en Lorraine. Dans le Centre, Serge Lepeltier, est opposé au secrétaire d’Etat Hervé Novelli, en Midi-Pyrénées Gérard Trémège à Brigitte Barèges et en Lorraine le député valoisien Laurent Hénart, seul en lice, est assuré de son investiture.



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !