Droitpublic.net

 


Patrick Devedjian, ministre de la relance.      
samedi 6 décembre 2008

 

Nicolas Sarkozy a nommé, vendredi 5 décembre, Patrick Devedjian ministre responsable de l’exécution du plan de relance. "Un budget spécifique sera dédié au financement de ce plan. Un ministre sera spécifiquement chargé d’en suivre l’exécution", avait déclaré le président de la République dans son discours de Douai, jeudi 4 décembre.

L’actuel secrétaire général de l’UMP, âgé de 64 ans et ancien ministre de l’industrie (2004-2005), va être directement rattaché au premier ministre François Fillon. M. Devedjian a notamment été préféré au porte-parole du gouvernement Luc Chatel, secrétaire d’Etat chargé de l’industrie et de la consommation.

La nomination de M. Devedjian ouvre la voie à la réorganisation de l’UMP. Brice Hortefeux devrait devenir secrétaire général tandis que Xavier Bertrand serait vice-président du parti. Selon plusieurs responsables gouvernementaux, M. Hortefeux ne quitterait pas pour autant son poste de ministre.

M. Devedjian n’avait pas été retenu dans le premier gouvernement de François Fillon, où il briguait le ministère de la justice, et en avait conçu une forte amertume. Cet avocat de formation avait été nommé à la tête de l’UMP et avait succédé à Nicolas Sarkozy à la présidence du conseil général des Hauts-de Seine.

source Le monde



L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire
L’état d’urgence et la liberté de manifestation
49.3 sur la loi Travail. C’est acté. 86e application de cet fer de lance législatif.
Elargir la saisine du Conseil constitutionnel à tout parlementaire ?
2017. Calendrier électoral.