Droitpublic.net

 


PS : Les français et les socialistes très sévères avec S.Royal      
lundi 24 novembre 2008

 

Interrogés samedi midi, dans la foulée de la polémique sur l’issue du vote des adhérents socialistes, les interviewés rejettent les arguments de Ségolène Royal massivement. Pourtant, nous rappelions dans le libellé de la question que Martine Aubry n’avait remporté la victoire que de « quelques dizaines de voix » et que Ségolène Royal demandait que l’on fasse revoter les adhérents « parce qu’elle estimait qu’il y avait eu tricherie ». Ayant à trancher sur le sujet, la réponse des Français est sans appel : 71% estiment que Ségolène Royal a tort de ne pas reconnaître sa défaite, alors que seulement 21% estiment qu’elle a raison de « refuser de se laisser faire ». Une écrasante majorité de Français et de sympathisants socialistes ne veulent pas d’un nouveau vote, estimant que Ségolène Royal « a tort de ne pas reconnaître sa défaite »

La perception des sympathisants socialistes n’est pas moins nette : 66% contre 28% lui donnent tort, alors même que ceux-ci sont assez bien répartis entre pro et anti Ségolène. D’ailleurs ses électeurs du second tour de l’élection présidentielle lui demandent eux aussi très massivement de reconnaître sa défaite (70% contre 24%).

Cette perception, qui confirme une autre étude publiée ce matin dans le Figaro (et qui montre que les Français veulent que l’on accepte le résultat tel qu’il est) est partagée à plus de 60% par toutes les catégories de population.

Si elle était aussi celle des adhérents socialistes (ce que nous ne pouvons pas savoir à travers ce sondage), déjà appelés trois fois aux urnes en l’espace d’une semaine, accepter l’idée d’un nouveau vote serait presque tactiquement habile pour le camp de Martine Aubry. Surtout si la commission de demain mardi valide sa nomination. Elle bénéficierait ainsi d’une forme de double victoire et de double légitimité qui lui permettrait de ne pas avoir à partager un peu du pouvoir avec son adversaire. Mais ce pari est sans doute très/trop risqué pour que la Maire de Lille ne le prenne.



Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec