France : nouvelle formation politique. DLR (Debout La République)      
dimanche 23 novembre 2008

 

Un nouveau parti est né. Celui du député de l’Essonne Nicolas Dupont-Aignan, qui a lancé officiellement dimanche Debout la République, DLR, dont le but est de concurrencer les "mastodontes de l’UMP et du PS", qu’il jugent "coresponsables du naufrage programmé" du pays. "Depuis 30 ans, ils feignent de s’opposer mais en vérité ils défendent exactement la même politique, la même pensée unique", a lancé celui qui avait quitté l’UMP en 2007, devant un millier de ses partisans réunis à la Mutualité à Paris.

"L’UMP, qui peut dire ce qu’elle défend aujourd’hui ? A force d’être dirigée directement par le président de la République, elle s’est fossilisée. On dirait une girouette condamnée à suivre le vent qui tourbillonne à l’Elysée au gré des circonstances", a-t-il ajouté. Quant au PS, "il meurt de ses rivalités internes" mais aussi de "ne pas avoir su résoudre la contradiction entre son souci de la défense du secteur public et son souci du respect des normes de l’OMC", a-t-il dit.

Se présentant comme un "gaulliste et un républicain" voulant "transcender le combat gauche-droite", Nicolas Dupont-Aignan entend bien présenter des listes dans toutes les circonscriptions aux élections européennes de 2009. Récusant le qualificatif de "souverainiste", il a exclu toute alliance avec le Mouvement pour la France de Philippe de Villiers. Au départ un simple club fondé en 1999 avec des élus RPR opposés au traité européen d’Amsterdam, DLR espère compter 10.000 adhérents fin 2008.



Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République