Droitpublic.net

 


La Constitution de 1958. La fabrique de l’histoire (France culture)      
podcast
jeudi 2 octobre 2008

 

Avant la Constitution de 1958, il y avait R. Coty Il y a cinquante ans tout juste naissait une nouvelle Constitution en France, la Ve, taillée sur mesure pour le général de Gaulle. Toute la semaine dans la Fabrique, retour donc sur cette genèse...

Mais le grand entretien de ce lundi se penche d’abord une heure durant sur la figure du dernier Président de la IVe République, qui poursuivait aux côtés de de Gaulle son mandat alors que s’écrivait le nouveau texte : il s’agit de René Coty, que son arrière-petit-fils Benoît Duteurtre rappelle dans un livre façonné par les bribes de sa mémoire familiale.

Ici, l’auteur nous présente donc son aïeul, son parcours un peu oublié, et c’est l’occasion d’observer avec lui l’importante phase de transition qu’est 1958, les premiers temps de la Ve République en pleine guerre d’Algérie.

La mise en place de la réforme constitutionnelle 1958, une constitution écrite le temps d’un été, un documentaire d’Aurélie Luneau, réalisé par Charlotte Roux. Instabilité ministérielle, paralysie du pouvoir, crise algérienne... la quatrième République n’a pas bonne presse en cette année 1958. Sans parler des tentatives de réforme de la Constitution qui n’ont guère apporté de solution aux hommes en place. Aussi, quand une insurrection éclate à Alger le 13 mai, et aboutit à la création d’un comité de salut public dirigé par le général Massu, on craint un coup d’Etat militaire. Mais le général de Gaulle, dont le nom circule déjà comme un recours possible, ne veut envisager un retour au pouvoir que dans la légalité. Après bien des conciliabules, le 29 mai, le président Coty fait officiellement appel à lui et lui confie la présidence du Conseil. Le 1er juin, de Gaulle est investi par l’Assemblée Nationale, et chargé de mener à bien la réforme constitutionnelle de la France. Le temps d’un été, le général de Gaulle et son garde des Sceaux, Michel Debré, donnent l’impulsion, entourés d’hommes politiques et d’experts. Ensemble, et sans perdre de temps, ils vont travailler pour donner au pays une nouvelle Constitution, celle de la Cinquième République. Le 4 septembre, De Gaulle est en mesure de présenter le fruit de ce travail collectif aux Français, place de la République, avant le vote définitif du peuple, lors d’un référendum organisé le 28 septembre. Avec 79% de "Oui", la nouvelle Constitution est adoptée et promulguée le 4 octobre 1958.

Alors que nous fêtons le cinquantième anniversaire de la cinquième République, plongée ici dans les arcanes du pouvoir et les coulisses aux côtés de ceux qui ont imaginé cette nouvelle Constitution. Avec les témoignages des principaux pères de la Constitution, François Luchaire, Jean Foyer, André Chandernagor, Michel Aurillac, Yves Guéna, Jean-Louis Debré et Guy Dupuigrenet Desroussilles.

L’écriture de la Constitution Comme chaque mercredi, émission archives à la recherche des "travaux préparatoires" de la Constitution de 1958... Elaborée en deux mois dans une atmosphère de discrétion règlementaire, au cours de l’été 1958, la Constitution de la Ve République aurait dû déboucher sur la publication des travaux dits préparatoires. Or, pendant plus de 20 ans, malgré des demandes réitérées de la part d’hommes politiques, de juristes ou d’historiens, l’ensemble de ces documents ne fut jamais édité. En 1967, Georges Pompidou fit même savoir qu’il n’était plus souhaitable de publier les travaux du Conseil d’Etat. Finalement, à l’automne 1981, le professeur Didier Maus se voit chargé d’une étude préliminaire. A compter de cette date, le chantier est ouvert et un Comité national sera chargé "de la publication de l’ensemble des travaux préparatoires des institutions de la Ve République. Retour sur cette chasse aux archives en compagnie de Didier Maus et Jean Massot.

Usages et pratiques de la Constitution Le débat, comme chaque jeudi, pour clore cette série : nos intervenants discutent aujourd’hui des usages de la Constitution de 1958, et de son son évolution dans la pratique de la Ve République. Invités : Sabine Jansen ; Odile Rudelle, Pascal Jan et Guy Carcassonne.



Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire