Remaniement ministériel      
lundi 29 novembre 2004

 

Le ministre français des Finances Nicolas Sarkozy a démissionné lundi, au lendemain de son élection à la présidence de l’UMP (droite majoritaire), et aussitôt été remplacé par Hervé Gaymard, un fidèle du président Jacques Chirac jusqu’alors chargé de l’Agriculture.

La démission attendue de M. Sarkozy, 49 ans, exigée par le président Jacques Chirac au nom de la règle de non cumul, a entraîné un remaniement ministériel.

Outre la nomination de l’actuel ministre de l’Agriculture Hervé Gaymard qui succède à Nicolas Sarkozy au ministère de l’Economie et des Finances, la présidence de la République a annoncé la nomination de Philippe Douste-Blazy, ministre de la Santé et de la Protection sociale, nommé ministre des Solidarités, de la Santé et de la Famille.

Dominique Bussereau, actuel secrétaire d’Etat du Budget et proche du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, remplace Hervé Gaymard à l’Agriculture, et est lui-meêm remplacé par Jean-François Copé, porte-parole du gouvernement et ministre délégué à l’Intérieur, qui conserve ses attributions de porte-parole du gouvernement.

Par ailleurs, Marie-Josée Roig, ministre de la Famille, a été nommé ministre déléguée à l’Intérieur, auprès de Dominique de Villepin, en remplacement de Jean-François Copé.

Christian Jacob, qui était ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises (PME), au Commerce, à l’Artisanat, aux Professions libérales et à la Consommation, a été promu ministre de plein exercice, en conservant les mêmes attributions.

Considéré comme un spécialiste des dossiers économiques, Hervé Gaymard, 44 ans, est ministre de l’Agriculture depuis mai 2002. Il a été, entre 1995 et 1997, secrétaire d’Etat aux finances pendant six mois, puis secrétaire d’Etat à la Santé et à la Sécurité sociale.

M. Sarkozy, qui était ministre des Finances depuis le mois d’avril, a été élu à la présidence de l’UMP, parti du président Jacques Chirac, par 85,1% des voix au congrès du parti, dimanche au Bourget, près de Paris.



Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République