Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


Réforme des institutions : La Constitution fourre-tout.      
Réunion possible le 21 juillet
mardi 3 juin 2008

 

Après deux semaines de débats et cinquante heures de séance, les députés mettront un terme ce mardi après-midi, lors d’un vote solennel, au premier acte de l’examen marathon de la réforme des institutions.

Les élus socialistes voteront contre, un non d’attente dans l’espoir d’arracher d’autres concessions sur le mode d’élection des sénateurs et le temps de parole du président de la République dans les médias.

A gauche, PCF et Verts ont également annoncé un vote négatif.

A droite, après les concessions faites aux souverainistes -rétablissement du référendum obligatoire pour l’éventuelle adhésion de la Turquie à l’UE-, seule une petite dizaine de voix, celles des gaullistes et villepinistes, devraient manquer à l’appel.

Mais si le vote semble acquis, au terme de cette première lecture, les négociations autour de ce texte cher à Nicolas Sarkozy se poursuivront encore au Sénat où il sera examiné à partir du 17 juin puis à nouveau une fois dans chaque chambre.

L’acte final de la révision constitutionnelle, avec le Congrès du Parlement à Versailles, que l’exécutif avait espéré réunir le 7 juillet, a d’ores et déjà été repoussé au 21, tant les débats s’annoncent longs.

Car la réforme, qui doit réunir les 3/5es des suffrages exprimés au Congrès, ne peut être adoptée sans l’adhésion de l’ensemble de la droite ainsi que celle d’une partie du PS, ou à défaut, de sa neutralité bienveillante.



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !