Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


Parité, parité oui mais...      
dimanche 4 mai 2008

 

91,5% d’hommes maires dans les villes de 3 500 habitants et plus... 86,9% d’hommes conseillers généraux...

9 ans après la réforme constitutionnelle, les partis politiques résistent encore à la parité Grace à la loi du 31 janvier 2007, imposant notamment l’élection d’autant d’adjointes que d’adjoints, les conseils municipaux constituent désormais l’avant-garde démocratique de la révolution paritaire, en fort contraste avec la lente féminisation des conseils généraux où seulement 13,1% de femmes ont été élues en 2008, contre 10,9% seulement en 2001.

Pourtant, avec 83,5% d’hommes investis tête de liste aux élections municipales et 79,1% d’hommes candidats aux cantonales (pour autant de suppléantes), les partis politiques Français continuent à faire figure de mauvais élèves tant au niveau européen qu’au niveau international.

Signalons que des différences importantes persistent entre les partis de la majorité actuelle et de l’opposition : malgré des gestes forts venant du Gouvernement et de la Présidence en matière de parité, l’UMP et le Nouveau Centre ne témoignent d’aucun volontarisme dans ce domaine, dans les villes de 30 000 habitants et plus le pourcentage de femmes maires ne dépasse pas les 8% ; alors que du côté des socialistes, dans les villes de la même catégorie, entre 14 et 16 % de femmes ont été élues maires.

Résultats pourtant, rappelons le, bien en dessous des objectifs déclarés par la Gauche pendant la campagne électorale. Les élections cantonales ne font que confirmer les craintes affichées par l’Observatoire au moment des dernières modifications électorales. L’introduction d’un ticket mixte entre titulaires et suppléants a été l’occasion de cantonner les femmes au rôle de suppléante, quel que soit le parti.

Il reste donc visiblement nécessaire de rappeler aux partis politiques que la modification du 23 juin 1999 de notre Constitution les rend directement responsables d’un nouveau principe républicain : le partage des responsabilités entre les femmes et les hommes dans l’ensemble des mandats et fonctions électives. Ainsi, force est de constater que quand la loi n’est pas directement contraignante, les stratégies électorales continuent à primer face au projet démocratique de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Source : Observatoire de la Parité



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !