Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


Cumul d’activités des fonctionnaires      
jeudi 13 mars 2008

 

Le cumul d’activités facilité pour les fonctionnaires Eric Woerth et André Santini ont annoncé, le 12 mars, la publication d’une circulaire qui précise le nouveau régime des cumuls d’activités dans la Fonction publique

Le cumul d’activités facilité pour les fonctionnaires Le statut général de la Fonction publique pose le principe qu’un agent public doit consacrer l’intégralité de son activité professionnelle aux tâches qui lui sont confiées, mais depuis toujours ceux qui le souhaitent peuvent exercer, en sus de leur activité principale, des activités accessoires, grâce à des dérogations, explique le ministère dans un communiqué.

Le dispositif, défini par un décret de 1936, était devenu "particulièrement complexe, obsolète et en définitive inégalement respecté", ajoute-t-il. Désormais, le champ des activités secondaires est élargi, "tant dans la sphère publique que dans le secteur privé. La création ou la reprise d’une entreprise est désormais possible, par exemple", précise le communiqué.

Ainsi, un agent à temps plein peut dispenser deux heures de formation par semaine dans un organisme public ou privé ou aider à domicile un parent le lundi et le vendredi, à partir de 18h30, et percevoir l’allocation personnalisée d’autonomie à ce titre.

De même, "un agent à temps partiel (80 %) qui exerce une activité de documentaliste dans une direction départementale de l’agriculture peut être employé le vendredi à l’office de tourisme de sa commune de résidence", ou "un agent à temps plein peut aider son conjoint artisan ou commerçant le week-end, sous le statut de conjoint collaborateur".

Le dispositif laisse "une large place à l’appréciation des situations concrètes au plan local", l’administration s’assurant de la compatibilité entre l’activité principale et l’activité secondaire, précise le ministère.

Cependant, la commission de déontologie devra se prononcer en cas de conflit d’intérêts, si, par exemple, un fonctionnaire veut créer une entreprise dont le secteur d’activité est en lien avec son administration. Ainsi, un agent public ne peut donner des consultations à un organisme qui se trouverait en concurrence avec l’administration. Par exemple : un bureau d’études techniques en aménagement urbain qui se situerait dans le ressort de la direction départementale de l’équipement où travaille l’agent.

De même, un inspecteur du permis de conduire ne peut dispenser une formation dans une auto-école qui préparerait des candidats à passer cet examen devant lui.



L’administration à la veille d’un “spoils system” ?
Corse. Vers la collectivité unique.
Les élus communautaires seront-ils bien élus au suffrage universel direct en 2020 ?
Plus forte régionalisation ou début d’un fédéralisme ?
AAI /API limitées à 26. Excellente proposition de loi organique sénatoriale.
Regroupement de communes. Encore une loi...
Le souffle nouveau des communes nouvelles
Etablissements publics locaux : état des lieux
Décentralisation. Région Grand Est, une réalité.
Collectivités. Consultation populaire. Ordonnance.
Déontologie des fonctionnaires. Loi adoptée.
Les collectivités territoriales et la diplomatie
Réorganisation des préfectures. Vraiment ?
Départements. Augmentation sensible des dépenses sociales
L’intercommunalité en 2016.
Acte III du choc de la simplification administrative
Développer le contrôle des assemblées sur l’exécutif local
La France compte moins de 36 000 communes.
Une commune sur deux à moins de 500 habitants.
Communes nouvelles : 772
Les présidents des nouvelles régions
État d’urgence. Compétences des maires.
55 villes nouvelles.
Régionales 2015. 7 régions à droite, 5 à gauche et un FN au plus haut en suffrages exprimés.
Déconcentration. Vers de nouvelles relations entre l’Etat et les territoires ?
Les autorités administratives indépendantes sous le feu sénatorial.
Réduction drastrique des intercommunalités
Délimitation des régions et calendrier électoral confirmés par le Conseil d’Etat.
13 régions. Les perdantes et les gagnantes (Moody’s)
La décentralisation n’interdit pas des renationalisations financières...