Droitpublic.net

 


Exécutif français : fin de l’état de grâce...      
Une période mouvementée s’ouvre en perspective.
dimanche 30 décembre 2007

 

La cote de confiance du gouvernement baisse dans tous les domaines par rapport au mois d’août, selon un sondage Ifop à paraître dans Dimanche Ouest France. Parmi les domaines concernés : la défense du pouvoir d’achat, devenue la principale préoccupation des Français. Seul un quart des personnes interrogées disent avoir confiance dans le gouvernement pour augmenter leur pouvoir d’achat contre 36% en août dernier.

Concernant la baisse des impôts, la chute est encore plus importante avec une cote de confiance de 27% contre 43% en août. Interrogés sur la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, 31% des sondés disent avoir confiance dans le gouvernement contre 45% en août. Sur l’intégration des personnes issues de l’immigration, 40% des sondés expriment leur confiance alors qu’ils étaient 56% en août, et sur la lutte contre le chômage, 42% ont confiance contre 53% en août.

Le gouvernement ne trouve grâce aux yeux des Français que dans deux domaines où il est crédité de cotes de plus de 50% même si elles sont également en baisse : la lutte contre l’insécurité (62% contre 78% en août) et la protection de l’environnement (59% contre 63%).

"Après un semestre d’action, le gouvernement subit une baisse de confiance massive", écrit l’institut de sondage. Cette baisse, précise l’Ifop, doit être nuancée par le haut niveau de confiance constaté au début de la législature qu’il qualifie d’"état de grâce". Enfin, la confiance accordée au gouvernement "demeure équivalente ou sensiblement supérieure à celle enregistrée par le gouvernement précédent en août 2006", ajoute l’institut.

Le sondage a été réalisé les 20 et 21 décembre auprès d’un échantillon 961 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.



L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire
L’état d’urgence et la liberté de manifestation
49.3 sur la loi Travail. C’est acté. 86e application de cet fer de lance législatif.
Elargir la saisine du Conseil constitutionnel à tout parlementaire ?
2017. Calendrier électoral.