Droitpublic.net

 


Sondage législatives      
jeudi 14 juin 2007

 

La majorité présidentielle obtiendrait entre 408 à 440 sièges et la gauche de 132 à 167 sièges lors du second tour des élections législatives dimanche, selon la 21e vague du baromètre quotidien Ipsos/Dell pour SFR et Le Point, publiée jeudi. Le thème du pouvoir d’achat est celui qui a le plus progressé récemment dans l’opinion en termes de priorité.

L’UMP et les Divers Droite obtiendraient de 386 à 415 sièges, le Nouveau Centre de 20 à 23 sièges et le MPF de Philippe de Villiers 2 sièges, selon le sondage.

Le PS associé au PRG, MRC et Divers Gauche obtiendrait de 121 à 149 sièges, le Parti communiste de 10 à 15 sièges et les Verts de 1 à 3 sièges.

La modélisation en sièges a été élaborée à partir des résultats du premier tour de chaque circonscription et des données du sondage pour les 184 circonscriptions incertaines (niveau d’intention de vote au second tour et reports de vote entre le 1er et le 2e tour), indique l’enquête.

Dans les 184 circonscriptions incertaines, 40% des personnes interrogées ont souhaité une victoire de la droite et 42% une victoire de la gauche.

Pour cette question, 972 personnes ont été interrogées le 12 et 13 juin constituant un échantillon national représentatif de la population inscrite sur les listes électorales dans les 184 circonscriptions où le duel gauche-droite apparaît incertain (méthode des quotas).

Concernant un duel entre le Parti communiste et la droite dans 17 circonscriptions où le PCF pourrait l’emporter, 47% des personnes interrogées se sont prononcées pour la victoire du candidat de gauche et 36% pour celui de la droite.

Le Parti communiste obtiendrait entre 10 et 16 députés, ce qui serait insuffisant pour constituer un groupe, les Verts auraient 3 ou 4 élus, le Mouvement démocrate de François Bayrou 1 à 3 (projection faite sur 555 députés de France métropolitaine).

Dans l’Assemblée nationale sortante, les députés UMP et apparentés sont 359, les PS et apparentés 149, les communistes et républicains 21 et les UDF et apparentés 29.

L’intérêt pour la campagne électorale a faibli par rapport à ce que montrait une enquête précédente des 14 et 15 mai : 61%, contre 77% à l’époque, se disent intéressés alors que 39% se disent "pas intéressés" aujourd’hui contre 22%.



Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Les propositions Dosière.
Gouvernement E. Philippe.
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.