Droitpublic.net

 


Nouvelle modalités de vote : le vote par approbation      
mercredi 25 avril 2007

 

En marge de l’élection présidentielle, les électeurs de trois communes, dont Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin), étaient invités dimanche 22 avril à des votes expérimentaux, par approbation et par note, en plus du scrutin officiel. A la sortie de trois bureaux de cette commune de la banlieue de Strasbourg, comme dans deux bureaux de Louvigny (Calvados) et dans un bureau à Cigné (Mayenne), les volontaires avaient la possibilité de glisser un bulletin de vote à deux volets dans des conditions réelles, avec urne et isoloir. Le premier volet propose de noter de 0 à 2 les 12 candidats en lice au premier tour, le candidat élu étant celui qui réunira le plus de points. Pour le deuxième vote expérimental, dit « vote par approbation », les électeurs peuvent entourer le nom d’un ou plusieurs candidats qu’ils soutiennent, l’élu étant celui qui reçoit le plus grand nombre de soutiens. Menée en accord avec les préfectures et sans autre valeur que scientifique, l’expérience suscitait des réactions variées dans les bureaux 8 et 10 d’Illkirch : de nombreux électeurs sortaient des isoloirs plutôt amusés, d’autres quelque peu désorientés jugeaient ces modes de scrutin alternatifs « trop compliqués ». Il s’agit « d’étudier comment le mode de scrutin façonne l’expression des préférences électorales », a expliqué Herrade Igersheim, qui fait partie de l’équipe de dix chercheurs en sciences économiques des Universités de Caen, de Strasbourg et du CNRS associés au projet financé par le Centre d’analyse stratégique. Sans remettre en cause le scrutin uninominal à deux tours, il s’agit plus généralement de contribuer au débat sur les modes de scrutin en évaluant le comportement des électeurs dans ces façons alternatives de voter, selon les auteurs du projet.



Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Les propositions Dosière.
Gouvernement E. Philippe.
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.