Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


Conseil constitutionnel : 3 nouveaux membres      
Debré (président), Canivet et Denoix de saint marc
vendredi 23 février 2007

 

Trois nominations au Conseil constitutionnel interviennent vendredi 23 février, dernier jour légal pour procéder au remplacement de son président, Pierre Mazeaud. Sans surprise, Jacques Chirac nomme Jean-Louis Debré, président de l’Assemblée nationale, qui prend la place de son mentor, la session parlementaire ayant été suspendue vendredi.

Le mandat de M. Mazeaud court néanmoins jusqu’au samedi 3 mars à minuit. La cérémonie officielle de prise de fonctions, qui a lieu à l’Elysée, pourrait donc avoir lieu en début de semaine prochaine. Après quoi, M. Debré pourra s’atteler avec ses collègues à l’important travail de contrôle de l’élection présidentielle, qui échoit au Conseil.

Le rival malheureux de M. Debré à la présidence du Conseil constitutionnel, Renaud Denoix de Saint-Marc, ancien vice-président du Conseil d’Etat, rejoint néanmoins, lui aussi, la Rue Montpensier. Il est nommé par le président du Sénat Christian Poncelet, en remplacement de Simone Veil. Ce haut fonctionnaire avait été désigné, en mars 2004 par Jean-Pierre Raffarin, avec Guy Canivet et François Logerot, pour une mission d’enquête sur les effractions qui auraient été commises au tribunal de grande instance de Nanterre, dans les bureaux des juges. Ces magistrats statuaient dans le procès du financement du RPR dans lequel Alain Juppé a été condamné.

Guy Canivet devient également membre du Conseil constitutionnel. Il est nommé par M. Debré (en tant que président de l’Assemblée) en remplacement de Jean-Claude Colliard. Né en 1943, il a effectué toute sa carrière de magistrat comme juge du siège. En 1999, le Conseil supérieur de la magistrature avait créé la surprise en nommant ce spécialiste du droit de la concurrence : à 55 ans, il devenait le plus jeune premier président de la Cour de cassation. Il est connu pour avoir défendu avec opiniâtreté l’indépendance des juges.



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !