Droitpublic.net

 


Réforme de la Justice en France      
vendredi 23 février 2007

 

Le Parlement a adopté jeudi les deux projets de loi de réforme de la Justice censés tirer les enseignements du désastre d’Outreau, mais élus et gouvernement ont renvoyé à la prochaine législature la responsabilité d’une refonte d’envergure du système judiciaire. Pressé de faire voter une réforme que Jacques Chirac voulait voir aboutir avant la fin de son mandat, Pascal Clément (Justice) a présenté des textes que politiques et professionnels jugent en deçà des attentes nées des travaux de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire d’Outreau.

Pour en finir avec la "solitude" du juge d’instruction, les parlementaires préconisaient, droite comme gauche, l’instauration immédiate d’une collégialité des magistrats. Après de multiples débats, le garde des Sceaux a finalement tranché en faveur de la création, dans un premier temps, de pôles de l’instruction avec possibilité de co-saisine dans les affaires lourdes, puis, dans 3 ans, pour la mise en place d’un système collégial. Autres mesures phares de la réforme : la limitation de la détention provisoire, avec saisine de la chambre d’instruction 3 mois après la détention et enregistrement des interrogatoires de gardes à vue et des auditions chez les juges d’instruction en matière criminelle.

Le texte concernant les magistrats attribue au Médiateur de la République compétence pour examiner les plaintes de justiciables contre les dysfonctionnements de l’administration judiciaire. Il améliore la formation des magistrats et crée, à leur encontre, une faute disciplinaire pour "violation grave et délibérée d’une règle de procédure". "Nous ne pouvions laisser tout cela sans suite et reporter à plus tard une réforme attendue de tous", a plaidé M. Clément en rappelant "l’émotion ressentie par chacun à la suite de l’acquittement des accusés d’Outreau".

"Il fallait des décisions, nous les avons prises, il fallait des moyens, nous les avons engagés et la prochaine majorité devra continuer à le faire", a dit le ministre en "appelant de ses voeux le vote d’une nouvelle loi d’orientation et de programmation pour la justice, pour les 5 prochaines années".



Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec