Le  site droitpublic.net et les nouveaux articles à compter du 7 juillet 2017 migrent vers un nouveau site www.laconstitution.fr pour tirer profit d'un changement important de CSS.

Les anciens articles resteront sous l'ancienne mouture et pourront être recherchés via le moteur de recherche de droitpublic.net à travers les différentes rubriques ou à partir de la page recherche dédiée sur laconstitution.fr

Les nouveaux articles sont désormais accessibles sur laconstitution.fr. Fin de l'opération : décembre 2017.

A compter de cette date l'adresse www.droitpublic.net deviendra laconstitution.fr et bénéficiera d'une refonte complète, étudiée pour la mobilité et la lisibilité sur terminaux mobiles. Vous y retrouverez tous les articles principaux  publiés depuis 15 ans.


Congrès du Parlement      
lundi 19 février 2007

 

Cette réunion, le chef de l’Etat la voulait à tout prix, comme un point final à son quinquennat, avec trois de ses engagements ainsi tenus.

Au menu de cette réunion : le gel à la date de 1998 du corps électoral néo-calédonien pour les élections territoriales de 2009 à 2014, la réforme du statut pénal du chef de l’Etat, et l’inscription de l’abolition de la peine de mort dans la Constitution.

Les trois textes ont été examinés et adoptés dans les mêmes termes par les les deux assemblées très rapidement, au risque de laisser un sentiment de débats bâclés sur des sujets importants. Ce sera la troisième fois de la législature que députés et sénateurs se retrouveront à Versailles. Ils s’y étaient rendus le 17 mars 2003 pour procéder à deux révisions, sur l’organisation décentralisée de la République et sur le mandat d’arrêt européen.

Le 28 février 2005, ils en avaient repris le chemin pour inscrire dans la loi fondamentale la charte de l’environnement et mettre en adéquation la Constitution avec le projet de traité constitutionnel européen. Cette dernière modification a été sans effet puisque la France a rejeté le projet de Constitution européenne par référendum en mai 2005.

La réunion à Versailles sera présidée par le président de l’Assemblée nationale, Jean-Louis Debré, qui pourrait, quelques jours plus tard, être nommé à la tête du Conseil constitutionnel par Jacques Chirac, en remplacement de Pierre Mazeaud, dont le mandat arrive à son terme.



Découpage des circonscriptions. Comment ?
Peut-on dire que l’application des lois est lente ?
Qui compose le gouvernement Philippe II ?
Quelles sont les dispositions qui figurent dans le projet de loi de confiance dans l’action publique ?
Comment réformer intelligemment le fonctionnement du Parlement ?
Que sont les ordonnances de l’article 38 de la Constitution ?
Projet de loi pour la confiance dans notre vie démocratique. Quelles avancées ?
Comment et sur quels principes s’organise le travail gouvernemental ?
Constitutionnaliser l’IVG ?
Moralisation de la vie politique. Quelles propositions ?
Qui compose le gouvernement E. Philippe ?
Gouvernement de coalition, de cohabitation, d’ouverture. De quoi parle t-on ?
Emmanuel Macron, huitième Président élu de la Cinquième République
Finale présidentielle : Macron - Le Pen
Période de réserve électorale. Fin de la propagande électorale.
Attentat : peut-on reporter la présidentielle à cause du terrorisme ?
La France a-t-elle besoin d’une 6e République ?
Le vote blanc. Réalité et problématique
Les "petits" candidats. Présidentielle 2017
Présidentielle 2017. 11 candidats
Présidentielle 2017. Le calendrier
Application des lois. De vrais progrès.
On parle XVe législature ?
L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !