Droitpublic.net

 


L’exécutif français largement désavoué par les français.      
Sondage.
lundi 19 juin 2006

 

Le Premier ministre français Dominique de Villepin enregistre en juin une baisse de 5 points de sa cote de popularité, à 23%, selon le baromètre mensuel réalisé pour le "Journal du Dimanche". Le président Jacques Chirac perd lui 2 points à 27% et atteint son plus bas niveau depuis 1995.

La cote du Premier ministre est désormais dans le rouge même chez les sympathisants de son propre parti, l’UMP, dont 53% se disent mécontents, pour 44% seulement de satisfaits, d’après cette enquête d’opinions menée du 8 au 16 juin.

Quant à M. Chirac, il enregistre le plus bas niveau de satisfaction de ses onze années de mandat présidentiel, égalisant ses précédents records de baisse en novembre 1995 et novembre 1996 et faisant pire qu’après le rejet du projet constitutionnel européen en France en mai 2005.



L’empêchement d’un candidat à l’élection présidentielle. Décryptage.
La transparence appliquée au membres du Conseil constitutionnel. Peut-être...
Elections : transparence et probité
L’ubérisation de la politique et la tentation du trop de démocratie dite "participative"
Confiance accordée au gouvernement Cazeneuve.
C. Lagarde. Cinquième procès devant la Cour de Justice de la République
Remaniement gouvernemental. Quinquennat. Et de trois !
Responsabilité institutionnelle de F. Hollande. Article 68 Constitution.
PPR de destitution du Président de la République
Dématérialiser la propagande électorale ?
Corps électoral pour les élections 2017
Statut des collaborateurs parlementaires. Un progrès relatif.
Primaires écologistes. C. Duflot éliminée du second tour.
La fronde judiciaire.
L’élaboration d’un projet de loi.
Démonarchiser la Cinquième République ? Vraiment ?
Loi Travail devant le Conseil constitutionnel. Saisine de gauche.
Bilan session parlementaire 2015-2016.
Pénalisation des génocides et Constitution
Vote obligatoire, vote à 16 ans : heureux échec
Les clubs parlementaires et la loi.
Brexit. Nouvelle application de l’article 50-1 de la Constitution.
Primaires à gauche et autorité présidentielle
Le PS n’a pas à être contraint d’organiser une primaire.
Transparence des partis politiques
Assemblée nationale. Disparition d’un groupe parlementaire
L’état d’urgence et la liberté de manifestation
49.3 sur la loi Travail. C’est acté. 86e application de cet fer de lance législatif.
Elargir la saisine du Conseil constitutionnel à tout parlementaire ?
2017. Calendrier électoral.